Quelques conseils de plantation

 

La première chose importante pour une plantation réussie est de choisir la bonne plante au bon endroit : en observant son terrain,la qualité de son sol, s'il est riche en humus ou au contraire pauvre et caillouteux, son exposition au soleil, au vent, etc ... et vérifier que les besoins de la plante choisie correspondent.

Passée cette première étape, l'endroit choisi pour la plantation doit être décompacté, aéré sur plus de 40 cm de profondeur avec une fourche bêche ou une grelinette.

On doit creuser ensuite un trou d'au moins 35 cm en tout sens,à adapter en fonction de la taille de la motte.

Pour les plantes de type méditerranéen, aucun apport d' engrais de fond n'est a prévoir, et pour les autres aux besoins nutritifs plus importants, on peut apporter quelques poignées d'amendement organique du genre compost ou fumiers bien mûrs, corne broyée...à mélanger à la terre du trou, sauf pour le fumier qu'il faut toujours mettre au dessus du sol, comme un paillage.

On sort ensuite la plante de son pot, on vérifie l'état racinaire et l'humidité de la motte pour pouvoir la faire tremper quelques instants dans un bac si gros dessèchement, et étaler ou couper soigneusement les racines éventuellement chignonées en bas de la motte.

Une fois la motte installée dans le trou, on rebouche le trou avec la terre et on borne la plante en ramenant et tassant la terre autour, le haut de la motte étant bien enterré, afin d'éviter toute poche d'air autour des racines.

La dernière et très importante étape consiste à former une belle cuvette d'au moins 40cm de large et 20cm de haut tout autour de la plante, afin de lui assurer un approvisionnement en eau bien localisé et profitable.

L'arrosage est vraiment fondamental pour une bonne reprise,et la cuvette formée et entretenue la première année permet d'apporter une bonne quantité d'eau en même temps de façon à former un « bulbe » de terre humide sous la plante, qui va l'inciter à développer ses racines en profondeur et lui permettre de devenir autonome et résistante à la fin de la première année de plantation.

En fonction de son sol, du climat et des saisons, on adaptera le rythme et la quantité d'eau à apporter, en se rappelant qu'il est important de faire de bons arrosages copieux et espacés, alors que des arrosages faibles et trop fréquents ne font que fragiliser la plante.

En dehors des plantes méditerranéennes qu'il est préférable de pailler seulement la deuxième année, on peut limiter la fréquence des arrosages en couvrant la cuvette par un paillage organique ,en laissant quelques cm nus autour du collet de la plante.(paille,copeaux de lin,chanvre, pierres).

Voilà, un peu d'observation, de l'amour, de l'attention...quelques besoins partagés somme toute par l'ensemble des êtres vivants !

- Contact - Mentions légales -

Saisons et couleurs - Cévennes

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now